Comprendre l’effet arc-en-ciel des vidéoprojecteurs DLP

effet arc en ciel videoprojecteur

L’effet arc-en-ciel est un phénomène que certains d’entre vous ont peut-être déjà constaté lors de l’utilisation d’un vidéoprojecteur DLP. Il se manifeste par l’apparition de bandes ou d’anneaux colorés, généralement aux couleurs primaires rouge, vert et bleu. Bien que la majorité des gens ne remarquent pas ces artefacts, d’autres y sont beaucoup plus sensibles, au point que cela peut devenir gênant lors du visionnage de films.

Nous allons vous expliquer ici les causes de l’effet arc-en-ciel, comment tester si vous y êtes sujet, et surtout quelles sont les solutions qui existent pour atténuer voire supprimer ces fréquents arc-en-ciel. Vous pourrez ainsi choisir le vidéoprojecteur le mieux adapté à votre sensibilité.

Comprendre l’effet arc-en-ciel

L’effet arc-en-ciel est intrinsèquement lié au fonctionnement des vidéoprojecteurs DLP à une seule puce. Au cœur de ces appareils se trouve un composant appelé DMD (Digital Micromirror Device) contenant plusieurs millions de microscopic miroirs pivtoants, un pour chaque pixel projeté à l’écran. Chacun de ces miroirs peut prendre deux positions : l’une réfléchissant la lumière vers la lentille de projection, l’autre déviant la lumière vers un dissipateur thermique. C’est l’inclinaison très rapide des miroirs entre ces deux positions qui permet de moduler l’intensité lumineuse et donc de composer les différents niveaux de gris de l’image.

Pour ajouter de la couleur, un filtre coloré appelé roue chromatique tournant devant la lampe sépare la lumière blanche en lumières colorées primaires rouge, bleue et verte. Le vidéoprojecteur affiche alors très rapidement trois images monochromatiques successives, une pour chaque couleur primaire, que notre cerveau fusionne ensuite en une seule image colorée. C’est cette séparation temporelle des couleurs qui est à l’origine des arc-en-ciel perçus par certains utilisateurs sensibles.

Ça pourrait vous intéresser :  Comment fonctionnent les systèmes home-cinéma 5.1, 6.1, 7.1 ?

Symptômes visuels de l’effet arc-en-ciel

Les artefacts arc-en-ciel se manifestent sous diverses formes : anneaux colorés autour des objets en mouvement, bandes verticales bleues, rouges et vertes, lignes obliques de séparation des couleurs… Ils sont généralement visibles lorsqu’on bouge rapidement les yeux pour suivre une scène d’action par exemple, ou encore quand on cligne fréquemment des paupières.

Tout le monde n’y est pas également sensible. La perception de ces effets indésirables dépend à la fois de facteurs physiologiques propres à chacun, mais aussi des caractéristiques du vidéoprojecteur utilisé : certaines technologies de roue chromatique et fréquences de balayage réduisent grandement ces arc-en-ciel.

Tester votre sensibilité à l’effet arc-en-ciel

Malheureusement, il n’existe pas de test fiable permettant de prédire si vous êtes sensible ou non aux effets arc-en-ciel avant l’achat de votre vidéoprojecteur. Le mieux est de vous rendre en magasin pour visionner une démo dans l’obscurité totale, en faisant bouger rapidement vos yeux de gauche à droite et en clignant frénétiquemment des paupières. Si des arcs colorés ou d’autres artefacts apparaissent, vous êtes probablement concernés.

Si le test ne s’avère pas concluant, une fois votre vidéoprojecteur DLP installé chez vous, lancez un film avec beaucoup de mouvement et d’action ou un match de foot, puis balayez l’image du regard : si des reflets colorés gênants apparaissent malgré tout, il vous faudra prendre des mesures pour les atténuer.

Solutions pour réduire l’effet arc-en-ciel

Une première solution consiste à restreindre au maximum autres sources lumineuses dans la pièce, en occultant fenêtres et écrans, pour renforcer le contraste. On peut également tenter de trouver le meilleur positionnement du vidéoprojecteur par rapport à sa distance et son inclinaison de projection.

Ça pourrait vous intéresser :  L'ère du grand écran dans l'univers du gaming : le vidéoprojecteur

Ces simples réglages ne suffisent cependant pas toujours. Heureusement, de nets progrès ont été faits ces dernières années du côté des fabricants pour traiter électroniquement le problème à la source. Les roues chromatiques tournent désormais beaucoup plus vite, avec des fréquences de balayage couleur doublées voire quadruplées (480 Hz ou 960 Hz par couleur primaire), si bien que les transitions sont quasiment indiscernables.

Quelques modèles haut de gamme proposent même un mode anti arc-en-ciel qui optimise dynamiquement en temps réel la vitesse de la roue selon le contenu vidéo, pour une expérience confortable quel que soit le film visionné.

Choisir la bonne technologie de projecteur

Malgré ces avancées logicielles, la meilleure parade contre les effets arc-en-ciel reste de choisir dès le départ une technologie de vidéoprojecteur adaptée à votre sensibilité.

Les vidéoprojecteurs LCD à 3 panneaux ou ceux utilisant la technologie LCOS ne souffrent pas de cet effet indésirable inhérent au balayage couleur séquentiel. C’est également le cas des vidéoprojecteurs DLP à 3 puces qui séparent et traitent en parallèle chaque composante RGB du flux vidéo.

Ces alternatives sont encore assez onéreuses, mais les vidéoprojecteurs LED et laser mono-DMD haut de gamme actuels intègrent des compensations logicielles telles que le traitement anti arc-en-ciel vu plus haut, qui devraient convenir à la plupart des utilisateurs sensibles.

Réglages et astuces pour atténuer les effets

En résumé, pour éliminer ou réduire les effets arc-en-ciel gênants sur votre vidéoprojecteur DLP, nous vous recommandons :

  • Obscurcir au maximum la pièce
  • Régler précisément la mise au point et le positionnement du vidéoprojecteur
  • Choisir un modèle haut de gamme avec roue chromatique ultra-rapide (480Hz+)
  • Activer le mode anti arc-en-ciel si disponible
  • En dernier recours, opter plutôt pour la technologie LCD ou 3 puces DLP
Ça pourrait vous intéresser :  Faut-il craquer pour un vidéoprojecteur 4K ?

Avec ces quelques conseils, vous trouverez le vidéoprojecteur idéal pour votre installation home cinéma, sans effet arc-en-ciel pour gâcher vos films et séries préférés.

Total
0
Actions
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
contraste luminosité videoprojecteur

La luminosité et le contraste dans l’univers des vidéoprojecteurs

Article suivant
box android

Guide pratique pour relier votre box Android à un vidéoprojecteur

Articles similaires