• Home  / 
  • Divers
  •  /  Comment connecter son smartphone sur son videoprojecteur

Comment connecter son smartphone sur son videoprojecteur

connecter son smartphone

Il est loin le temps où l’on stockait ses vidéos sur des cassettes ou des DVD ! De nos jours les clés USB et les disques durs semblent être l’alternative idéale.

Mais il y a un support encore plus évident, encore plus versatile : le smartphone. Non content de stocker des vidéos, il peut également devenir une visionneuse de photos, de films personnels, de sites Internet, etc… 

Et quoi de mieux qu’un vidéoprojecteur pour offrir de beaux visionnages à ses amis, sa famille ou en solo ? 

Alors vous vous demandez certainement comment connecter son smartphone sur son vidéoprojecteur ? Et bien je vais, au travers de ce guide, relever les principales possibilités qui s’offrent à vous et qui vous guideront dans votre future acquisition. 

Attention, je vais aborder ici les caractéristiques d'un smartphone pour échanger des données avec un projecteur. Je n'aborderai pas d'autres foncitonnalités intéressantes que peut avoir votre smartphone, pour en savoir plus sur la téléphonie et votre smartphone rendez vous sur un site dédié.

La connexion filaire 

Elle semble la plus évidente a priori. Cependant la réalité est tout autre et les caractéristiques des smartphones sont bien souvent différentes les fonction des marques. Si pour le branchement sur le vidéoprojecteur vous privilégierez une connexion HDMI, sachez qu’en fonction de votre téléphone, il faudra prendre à garde au format de la série du smartphone : micro-USB, format Apple Lightning, etc…

Ensuite, rien à dire, la qualité de transmission est parfaite et les images et le son seront bien restitués. Dernier petit point, faites attention à chaque changement de smartphone, un changement de câble pourra s’imposer pour continuer à connecter ces deux appareils ensemble. 

Le Wifi 

C’est certainement la plus répandue des connexions sans-fil, et les vidéo projecteurs la proposent souvent. Le débit de données important qu’elle autorise est idéal pour une lecture de qualité au standard HD ou même 4K.

Les réseaux Wifi permettent des connexions à plusieurs mètres de distance entre appareils et la stabilité n'est jamais prise en défaut. Cependant, il faudra néanmoins que vous disposiez d'un réseau wifi sur lequel les appareils se connecteront. Enfin, les paramétrages de connexions pourront être parfois un peu fastidieux, mais la qualité sera au rendez-vous. 

Le Bluetooth

C’est le protocole le plus simple pour lier deux appareils entre eux. La connexion est rapide et facile. Après le premier appairage, les appareils se reconnaissent instantanément et permettent d'envoyer efficacement sur le vidéoprojecteur tout le contenu du smartphone, ou la recopie de son écran par exemple.

Le seul hic vient du fait que la connexion Bluetooth peut parfois être instable, notamment en raison de la portée ne dépassant pas quelques mètres entre les appareils, mais surtout à la grande compression de données qui peut affecter la qualité du rendu final. Cette compression induit des pertes de données mais aussi des sauts de décompressions de la part de l'appareil récepteur. Les nouveaux standards Bluetooth devraient corriger ce défaut mais ils sont encore très peu répandus et peu de vidéoprojecteurs le proposent. 

Les alternatives 

En premier lieu citons la connexion « made in Apple » : Airplay. Cette technologie s’appuie sur un réseau Wifi local sur lequel des appareils se connectent. C’est comme le Bluetooth mais en version optimisé avec des données non compressées, et donc une qualité audio et vidéo exemplaire. C’est idéal lorsque l‘on projette des des films bien évidemment, car ils nécessitent une connexion rapide.

Le pendant de l’Airplay est le Chromecast, développé par Google. Ici, il s'agit de connecter cet appareil, sorte de grosse clé USB, au port USB de son vidéoprojecteur. En se connectant sur votre réseau wifi, le Chromecast permettra de diffuser le contenu de votre smartphone sur l’écran en toute simplicité.

Cette solution est réellement performante, et ne nécessite pas forcément un smartphone Android, car un appareil Apple pour l'utiliser aussi. C’est une solution plutôt sympa et franchement pas onéreuse. 

Enfin, je finirai en vous parlant du Miracast. C’est exactement la même philosophie que celle du Chromecast : une grosse clé USB est connectée sur le vidéoprojecteur et permet de se connecter à votre smartphone. La différence, très intéressante ici tient dans le fait que la connexion ne nécessite pas de réseau Wifi ! la Miracast génère son propre réseau Wifi que vous détecterez depuis votre smartphone et la connexion se fera très facilement.

C’est idéal si vous faites suivre votre vidéoprojecteur en dehors de chez vous : chez des amis par exemple ou dans une maison de campagne sans réseau Wifi Internet. C'est une liberté d'utilisation vraiment bien pensée. 


Vous le voyez, l'étendue des possibilités est énorme et par conséquent il va falloir vraiment cibler et délimiter vos besoins au moment de l'achat de votre vidéoprojecteur. Si la connexion filaire semble la plus rapide, elle posera toujours un problème avec la perte des câbles, les incompatibilités entre appareils, un fil trop court...Etc.

Personnellement je retiendrai le Wifi. En effet, le bluetooth, s'il paraît plus facile que les autres moyens de connexions, pâtit de sa faible capacité de transfert des données et par conséquent affaiblit la qualité de projection. 

Le Wifi est bien évidemment la solution idéale. Alors entre Wifi local et Wifi direct, ce sera surtout une question de moyen. Le Wifi local est plus répandu, là où le wifi direct nécessite un Miracast. Votre choix se fera en fonction de vos utilisations et de vos déplacements avec votre vidéoprojecteur, et c'est dans ce domaine que le Miracast maîtrise son affaire.
Si vous avez des questions ou si vous souhaitez me demander conseil pour des cas particuliers, n'hésitez pas à laisser un commentaire, j'y répondrai vite.